top of page
  • Roland Kauffmann

Une salle Godly Play pour quoi faire ?

Le samedi 6 avril dernier, notre salle Godly Play a été officiellement inaugurée même si elle est en fonction depuis un an.


Caroline Butterlin présente Godly Play


En présence d'un public attentif et de nombreux enfants, Caroline Butterlin a raconté le genèse du projet d'une salle dédiée aux activités jeunesse de la paroisse. Rénovée par les catéchumènes, cette salle accueille entre autres les séances "Godly Play". Elle a particulièrement insisté sur l'appropriation par les enfants des histoires qui leur sont racontées en invitant à toujours se poser la question "Où es-tu dans l'histoire ? Quelle est ta place ? Quel personnage es-tu ? Lequel veux-tu être?".



Annick Monnot, formatrice, présente Godly Play de façon ludique


Dans sa présentation en mode Godly Play justement (c'est-à-dire par une narration autour d'un objet ludique, ici un panier), Annick Monnot, représentante de Godly Play France a insisté sur l'attention qu'il fallait porter aux plus petits: la démarche est un ensemble d'éléments (pédagogie, accueil, équipe pastorale, formation, etc…) qu'il est important de tenir ensemble et c'est sur le point le plus fragile qu'il faut veiller.



Richard Gossin présente les intentions pédagogiques et théologiques


Richard Gossin, l'un des pionniers de l'introduction de la démarche Godly Play en France a expliqué qu'à l'inverse d'autres méthodes, il ne s'agit pas ici de "transmettre" le récit biblique dans une démarche de l'enseignant vers l'enseigné mais de "d'apprendre et de grandir avec l'enfant en se mettant à son niveau et en cheminant ensemble".



Laurence Gangloff, responsable du service de la cathéchèse lit le message du président de l'UEPAL, Christian Albecker



Laurence Gangloff, responsable du Service de la catéchèse de l'Union des Églises protestantes d'Alsace et de Lorraine, s'est fait l'interprète du message du président de l'UEPAL, Christian Albecker, qui a insisté sur l'aspect innovant d'une démarche qu'il soutient fortement.


L'inauguration a été suivie d'un verre de l'amitié et surtout l'après-midi d'une formation de "portiers-portières" (autrement dit "comment accueillir l'enfant quand il arrive de manière à ce qu'il soit sécurisé et se sente véritablement accueilli en tant que personne ? ") avec des participants, catholiques et protestants, de Guebwiller mais aussi de Mulhouse ou de Cronenbourg (près de Strasbourg).



Le groupe après la formation de portiers


Pour une paroisse comme la notre, la démarche Godly Play est passionnant en ce qu'elle permet aux enfants de devenir partie prenante dès le plus jeune âge en s'inscrivant dans un processus. Cette prise de conscience par l'enfant lui-même de la durée par le simple fait que l'histoire a un début et une fin et que les personnages changent entre le début et la fin lui permet de se comprendre lui-même comme un individu en devenir. En lui rendant le message accessible par le biais du jeu et de la narration, l'enfant devient acteur de son développement spirituel, ce qui est de bon augure pour l'avenir.


43 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Kommentare


bottom of page